AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HEROES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin(cortex84)
SOLEIL
SOLEIL


Féminin
Nombre de messages : 4215
Age : 40
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: HEROES   Jeu 6 Sep - 18:13

Les super "Heroes" débarquent à Paris
Hayden Panettiere, Milo Ventimiglia, Adrian Pasdar, Jack Coleman et le producteur exécutif Dennis Hammer ont répondu aux questions des journalistes français lors de la halte parisienne du World Heroes Tour. L'Internaute y était.


Un mot sur la saison 2 à quelques épisodes du final de la saison 1 ?


Hayden Panettiere : Il va encore se passer beaucoup de choses dans les derniers épisodes de la saison 1 ! L'histoire de la deuxième saison commence 4 mois après le final de la première, et l'on va petit à petit découvrir ce qui s'est passé durant ces 4 mois.


Qu'en est-il du projet de spin-off ?

Dennis Hammer : Heroes Origin est une série de 6 épisodes qui se déroule avant les débuts de Heroes et où l'on découvre de tout nouveaux personnages. Créer une anthologie est une énorme expérience, c'est fantastique. Ce sera diffusé en mai aux Etats-Unis.


Que représente pour vous le fait d'avoir l'avenir du monde entre vos mains ?

Milo Ventimiglia : C'est un sentiment très agréable. Toute l'équipe veut être sûre de faire passer un message positif, en montrant le meilleur d'elle-même.
Hayden Panettiere : Je suis d'accord. C'est excitant et amusant d'aller travailler tous les jours sur cette incroyable série. Elle est porteuse d'un message universel : être un héros, ce n'est pas avoir un super pouvoir, c'est faire la différence ; on peut être un héros en faisant de petites choses !


Les acteurs ont-ils connaissance longtemps avant du contenu des scénarios ?

Dennis Hammer : Non, on ne parle pas aux acteurs (rires) ! En fait, ils ne savent pas grand chose de ce qui va se passer, ils reçoivent les scripts tardivement. Entre le début et la fin de saison, la série est très différente ; des personnages arrivent, d'autres s'en vont... Garder le mystère sur les épisodes à venir leur permet de mieux jouer sur l'instant présent.
Adrian Pasdar :Une des raisons pour lesquelles on ne sait pas ce qui va se passer, c'est que les choses évoluent vraiment. Par exemple, si Milo découvre quelque chose de déplaisant sur son personnage, il sera bouleversé. Voilà, la vraie raison, c'est que Milo est une diva (rires) !


Jack Coleman, vous ne saviez donc pas que votre personnage, Noah Bennet, ne serait pas aussi "méchant" que les premiers épisodes le laissaient paraître ?

Jack Coleman : Non, je ne savais pas quelle direction prendrait le scénario. Mais le personnage était toujours entre l'ombre et la lumière.
Dennis Hammer : Quand on écrit une série, on part avec une certaine idée mais selon la personne que l'on choisit au casting, le script peut être totalement reconstruit. On laisse la série évoluer, c'est aussi pour ça qu'on n'en dit pas trop à l'avance. Les acteurs ne joueraient pas de la même manière, ils apportent de la vie dans leur personnage, et quand ils jouent
ensemble, c'est magique !


Que pensez-vous de la comparaison entre les X-Men et Heroes ?

Dennis Hammer : Je ne pense pas que X-Men puisse être assimilé à la série. Incassable et les Indestructibles ont plus de similitudes avec Heroes. Mais ce que nous essayons de faire, c'est de parler des personnages et non de l'archétype de quelqu'un qui vole ou qui est indestructible. On se soucie de ce qui va arriver aux personnages, et c'est ce qui fait le succès de la série. Le fantastique est un contexte, les fondations de l'histoire restent le drame.




Nathan et Peter Petrelli : Adrian Pasdar et Milo Ventimiglia
Julien Cauvin © TF1


Comment ont été élaborés les personnages ?

Dennis Hammer : Tim Kring, le créateur, ne commence jamais par imaginer le pouvoir pour ensuite créer le personnage. Il démarre toujours avec le personnage et ses problèmes. Par exemple une mère célibataire débordée (Niki) aurait besoin d'être dans deux endroits à la fois, elle va donc développer une double personnalité. Ca vaut aussi pour Peter. Son empathie naturelle colle à son pouvoir et à son désir de sauver le monde.


Difficile, d'après le scénario, de ne pas penser au 11 septembre. Quelle est le message politique de Heroes ?

Dennis Hammer : Je pense que Heroes est une réflexion sur la condition humaine. Elle peut donc avoir des aspects politiques, mais s'intéresse de manière plus générale à ce qui se passe dans le monde. Notre but n'est pas de donner un point de vue américain, mais de refléter la société dans laquelle on vit.


Il est rare de voir des sous-titres dans une série américaine. Le personnage de Hiro s'est-il imposé d'emblée ?

Dennis Hammer : L'idée, c'était de faire un programme international. Dans cette démarche, faire appel à des sous-titres faisait sens. La seule difficulté a été de le faire accepter à NBC, mais ils nous ont finalement soutenus.


Si vous aviez le pouvoir de changer quelque chose, que choisiriez-vous ?

Milo Ventimiglia : J'aimerais être plus drôle. C'est vrai !
Adrian Pasdar : Je pense qu'il est drôle, mais que son sens de l'humour est un peu sournois (rires) ! De mon côté, j'aimerais avoir enfin la réponse à la question que tout le monde nous pose : "Si vous aviez un pouvoir, quel serait-il ?" Je ne sais jamais quoi dire, si quelqu'un a une idée, qu'il n'hésite pas !
Hayden Panettiere : Ce n'est pas vraiment quelque chose que je changerais en moi, mais j'aimerais savoir parler plusieurs langues : le français, l'italien, parce que je suis d'origine italienne.
Jack Coleman : J'aimerais être moins peureux...

Milo, vous portez les cheveux courts désormais, quelqu'un a fait pression pour que vous vous coupiez les cheveux ?

Milo Ventimiglia : Je devais porter les cheveux longs, parce que les producteurs pensaient que ça ferait plus joli quand je volerais. Je pense qu'au final, j'ai dû voler 2% du temps !

Adrian, avec le succès de Heroes, peut-on espérer voir Profit, la série dont vous étiez le héros revenir sur le petit écran ?


Adrian Pasdar : C'était un magnifique programme, mais je pense qu'il serait difficile pour moi d'un point de vue pratique de reprendre le rôle.
Jack Coleman : J'avais aussi passé l'audition pour ce rôle et Adrian me l'a chippé. Ca m'a un peu brisé le coeur ! (rires)

Serait-il envisageable que l'un des nouveaux personnages soit gay ou que l'un de ceux que l'on connaît déjà fasse son coming-out ?

Dennis Hammer : Heroes met en scène tous les genres de personnes, donc tous les styles de sexualité. La série se veut une vision du monde.

Hayden, dans les bonus du DVD, vous révélez être une pro des pleurs sur commande, capable de ne pleurer que d'un oeil et sans avoir besoin d'être remaquillée...

Hayden Penettiere : Je ne sais pas ! C'est vrai que ça étonne les gens. Souvent un acteur vous dira que pour pleurer, il va penser à des choses qui le bouleversent. Heureusement pour moi, je travaille avec de bons acteurs, ça rend mon travail très facile. La saison dernière, je passais 99% du temps à pleurer, mais je n'avais qu'à regarder Jack et les larmes venaient !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiquesite.forum2discussion.com
 
HEROES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» City of Heroes Freedom
» Coup de Coeur : Star City Heroes - [Rpg Super Héros]
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 1 : Héros et Légendes - Heroes and Legends
» Super Smash Heroes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIQUESITE :: LE SALON :: AU PROGRAMME-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit