AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 «Burnout Paradise» : la saga passe la vitesse supérieure

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin(cortex84)
SOLEIL
SOLEIL


Féminin
Nombre de messages : 4215
Age : 41
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: «Burnout Paradise» : la saga passe la vitesse supérieure   Jeu 31 Jan - 10:37


Note : 8/10
Support : Xbox 360 / PlayStation 3
Sortie le : 25/01/08
Durée de vie : Illimitée en ligne
Jusqu’à 8 joueurs en ligne
Déconseillé aux moins de 3 ans

DR ¦ Jaquette de "Burnout Paradise", de EA games, sur Xbox 360

Electronic Arts et Criterion reviennent en force avec ce nouvel opus de la série des «Burnout». Au menu, un nombre conséquent d’innovations toujours associées aux principes de bases qui ont assuré le succès de la série sur PlayStation et Xbox.


30km² de Paradise
La principale nouveauté de «Burnout: Paradise» réside dans son environnement totalement ouvert. On peut désormais évoluer librement dans la ville de Paradise City à la recherche d’objectifs à remplir. En effet, il n’est plus question de choisir les épreuves dans les menus du jeu, mais de se déplacer dans la ville et de s’arrêter aux feux d’un carrefour pour participer aux évènements proposés. Principe récemment abandonné par la série «Need for speed» que EA Games a apparemment voulu recycler. Il est également possible d’établir des records de toute sorte dans n’importe quelle zone de la ville et d’essayer de rivaliser avec les joueurs du monde entier grâce au mode online baptisé pour l’occasion «Easy Drive».


«Takedowns» en folie
On retrouve les modes de jeux classiques de la série «Burnout» comme les courses et les «road-rages», où il est toujours question de démolir tout ce qui roule. On note également l’apparition de deux nouveaux modes de jeu: «Traque» et «Showtime». En mode «traque» vous êtes poursuivi par deux voitures qui vont tout faire pour vous éliminer.
Aucune contrainte de temps, il vous suffit juste de parvenir à terminer l’épreuve sans avoir détruit votre voiture. C’est ici que l’environnement ouvert prend tout son sens. Il est possible au beau milieu d’une traque de passer dans un des nombreux garages disponibles dans la ville pour réparer votre voiture. Le mode «Showtime» reprend les bases du mode «Crash» où vous provoquez le plus gros accident de la route possible. Mais cette fois-ci, vous contrôlez votre voiture après la collision en lui faisant faire des bonds. Complètement puérile, ce mode de jeu n’en est pas moins très amusant.

Le mode «online» est aussi une des nouveautés appréciables du jeu. Chaque zone de la ville vous propose des défis où vous rivalisez avec les joueurs du monde entier grâce à vos cascades les plus folles. Tous les modes solo du jeu sont également disponibles dans le mode multijoueurs.


Belles carrosseries
Les changements radicaux opérés par Criterion ne pouvaient pas se faire sans quelques concessions. Il est par exemple impossible de recommencer une course sans retourner à son point de départ, obligeant le joueur à re-parcourir la moitié de la ville. Autre détail étrange pour un jeu de course, l’impossibilité de jouer à plusieurs sur la même console.

Graphiquement il n’y a rien à dire, le jeu profite complètement des capacités de la Xbox 360 comme de la PlayStation 3, avec une fluidité toujours constante. L’éclairage est parfaitement maîtrisé et la déformation en temps réel des voitures lors des crashs est totalement bluffante. Il est aussi important de souligner que le jeu ne compte aucun temps de chargement. A ceci s’ajoute le plaisir procuré par la bande-son. EA nous offre comme toujours le luxe de profiter d’artistes comme Guns’n’Roses, Soundgarden ou bien Alice in Chains.


Pour conclure, même si certains fans des précédentes versions pourront
être déçus par les nombreux changements opérés sur un gameplay qui atteignait la perfection, on peut dire que le studio a gagné son pari de redonner un coup de fraîcheur au titre. Dans tous les cas, « Burnout: Paradise » assouvira votre incommensurable désir de destruction. Le plus gros défaut de ce volet est sans doute qu’il se rapproche trop de la série des «Need for speed», perdant par la même un peu de son identité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://magiquesite.forum2discussion.com
 
«Burnout Paradise» : la saga passe la vitesse supérieure
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moule des Malendrens: Préval passe la double vitesse
» Boit'Kitu et Kult d'la Vitesse
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAGIQUESITE :: LE SALON :: JEUX VIDEO-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit